L’esthète

L’esthète

De Korfiz Holm

Publié dans Simplicissimus N° 50, 6e année, du 4 mars 1902
vous pouvez lire le texte en allemand sur ce site

« Y a-t-il quelque chose de grave ? » demanda-t-il d’un air préoccupé, teinté d’un léger ennui, « tu affiches une mine si torturée. Oh, faut-il vraiment que tu me le dises ? Tu sais cependant très bien à quel point j’appréhende les choses désagréables. Que j’ai pourtant urgemment besoin de ma bonne humeur. Voilà deux mois que je n’ai pas réussi à créer quoi que ce soit. Je ne fais malheureusement pas partie de cette douzaine d’artistes capable de créer au moment où il le faut et lorsqu’elle le veut bien. Chez moi, chaque minute de bonne humeur vaut plus qu’une année de vie chez d’autres peintres. » Lire la suite

Publicités