L’eau de la séparation

L’eau de la séparation

De Karl Pauli

Publié dans Simplicissimus N° 26, 9e année, du 20 septembre 1904, 
vous pouvez consulter la version allemande originale sur ce site

C’était l’anniversaire de mon épouse. Afin de ne pas troubler la belle fête par une fausse note, je m’étais déjà absenté immédiatement après le petit déjeuner. Au moment où j’étais en train de déguster mon dîner dans une brasserie, mon ami Treuenberg entra, Treuenberg était mon meilleur ami, collègue de travail et ancien camarade d’études. Puisque cela faisait des années que nous nous étions revus, je me précipitai avec joie vers lui, tandis qu’il répondit d’un air froid et distrait à mes salutations chaleureuses.
« Mais que t’arrive-t-il donc ? » demandai-je finalement, « es-tu malade ? As-tu des soucis ? »
Il eut un rire amer.
« Tu ne le sais donc pas encore ? » s’écria-t-il. Lire la suite

Publicités

L’examen

L’examen

De Karl Pauli

Publié dans Simplicissimus N° 1, 9e année, du 29 mars 1904,
vous pouvez consulter la version allemande originale sur ce site

Un beau jour, je fus convoqué en tant que témoin devant la cour de justice. S’agissant d’une affaire très simple de tentative de faux en écriture concernant une lettre de change en lien avec une tentative de chantage, il me fut donc facile et agréable de témoigner. Dans la mesure où l’affaire s’était limitée aux tentatives, l’accusé fut acquitté ; mon Dieu, sachant qu’il est possible de tenter tout un tas de choses dans la vie, tout cela ne m’étonna donc guère ; en revanche, ce qui me surprit bien davantage était le fait d’apercevoir mon ami Wundtke assis à la table des juges. Lire la suite