Joachim Ringelnatz

Une nouvelle de Joachim Ringelnatz

Et pourtant, elle s’est arrêtée

Un grand bateau à vapeur sillonne l’océan. Ni en proie au sommeil, ni éveillé, un homme malade est couché sur les grilles au-dessus de la salle des machines, son visage sale pressé contre les barres chaudes. De lourdes vapeurs montent de la salle en contrebas déposant des perles sur son front. Lire la suite

Publicités

Joachim Ringelnatz

Voici la traduction d'un poème de Joachim Ringelnatz (1883-1934)
publié dans le recueil Stumpfsinn in Versen 
(Stupidités en vers) de 1912

Sous la table

Il était une fois un morceau de Brie ayant chu
Sous la table. Personne ne s’en était aperçu. Lire la suite