La malédiction du crapaud – malédiction du crapaud

La malédiction du crapaud – malédiction du crapaud

De Gustav Meyrink

Publié dans Simplicissimus N° 47, 7e année, du 17 février 1903
vous pouvez consulter la version allemande originale sur ce site

Largo moderato

Le soleil ardent de l’Inde brillait au-dessus de la route menant à la pagode bleue – à la pagode bleue.
Dans le temple, les humains faisaient des offrandes de fleurs blanches au bouddha en chantant. Les prêtres priaient solennellement : Om mani padme hum ; om mani padme hum.
Les rues étaient désertes et abandonnées ; c’était un jour de fête.
Les longues herbes kusha avaient formé une haie d’honneur au bord des prés le long de la route menant à la pagode bleue – à la pagode bleue. Toutes les fleurs attendaient l’arrivée du mille-pattes qui logeait là-bas dans l’écorce du vénérable figuier. Lire la suite

Publicités

Joachim Ringelnatz

Une nouvelle de Joachim Ringelnatz

Et pourtant, elle s’est arrêtée

Un grand bateau à vapeur sillonne l’océan. Ni en proie au sommeil, ni éveillé, un homme malade est couché sur les grilles au-dessus de la salle des machines, son visage sale pressé contre les barres chaudes. De lourdes vapeurs montent de la salle en contrebas déposant des perles sur son front. Lire la suite